Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:58

 

Ces rencontres sont, en effet, toujours un peu spéciales. Pour moi les australiens sont culturellement le parent pauvre du rugby de l'hémisphère sud, à l'exception des argentins, bien sur,  dont le foot est de loin le sport national. L'Australie est différente, jamais effrayante, toujours redoutable. Coincé entre le jeu à XIII et le footy le rugby à XV n'y est pas véritablement la passion nationale, comme en Nouvelle-Zelande, il y est pourtant bien plus profondément ancré dans la culture locale que par chez nous, toujours engoncée dans la vénération manchote. Il n'en reste pas moins que les australiens ne me font que très rarement rêver en terme de rugby.

 

D'un point de vue statistique les wallabies ont gagné 7 des 10 derniers matchs contre les bleus, et notre dernière victoire date de 2005, personnellement je ne m'en souvient même pas. J'ai même la sensation de ne me souvenir d'aucune de ces dernières confrontation, si ce n'est du dernier match de la tournée d'été 2009, quand Maxime Mermoz branche un australiens qui, pour le coup, ne fait pas vraiment le mariole.

 

Pour cette année et à l'occasion du dernier match de la tournée d'automne la sainte trinité à décidé de rappeler Fulgence Ouedraogo après une petite polémique médiatique sans intérêt la semaine dernière. L'idée du trio est donc d'aligner une troisième ligne coureuse et cannibale, Fufu, Caveman, et le Dark Destroyer. Perso, j'aurais quand même mis Imanol sur le banc à la place de Bonnaire mais j'ai hate de voir la prestation de Quade Cooper, l'ouvreur wallaby, dont on dit qu'il est capable du meilleur, comme de déposer Cory Jane siouplé, comme du pire. Fin novembre, la chasse au dix est ouverte.

ouedraogo.jpg

Fulgence Ouedraogo / Credit photo DDM-ladepeche.fr

 

Autre point d'intérêt dans cette rencontre le choc des premières lignes. Nos bleus confirmeront-ils leur domination dans ce secteur contre les ausies après avoir marché sur la bajadita la semaine passée?

 

Par ailleurs, je le dis à qui veux bien l'entendre, ce Damien Traille à l'ouverture, c'est vraiment le maillon faible de la chaîne bleue, et en l'absence de l'ami Basta, Aurelien Rougerie s'en sort magnifiquement au centre. Pour finir je suis content de voir enfin un vrai test pour le triangle d'arrière qui a bien tenu contre les pumas mais sera samedi probablement plus sollicité en défense

 

XV de départ: Porical ; Huget, Rougerie, Jauzion, Palisson ; (o) Traille, (m) Parra ; Ouedraogo, Chabal, Dusautoir ; Nallet, Pierre ; Mas, Servat, Domingo.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyrille B. - dans News
commenter cet article

commentaires