Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 17:10
roumanie.jpgLa géographie du rugby pose quelques questions, parmi lesquelles celle de l'étrange mécanisme du développement du rugby en Roumanie, et pas en Hongrie ou en Bulgarie par exemple. Qui l'a importé dans les Carpates, comment expliquer son succès ? La naissance de la pratique du rugby dans les pays du Commonwealth s'explique facilement par leur statut de dominion, mais qu'en est-il de la Roumanie?

La reconnaissance de la Roumanie par les autres Etats d'Europe est en partie due à la diplomatie française sous Napoleon III. Ainsi le rayonnement de Paris influencera beaucoup le positionnement de Bucarest qui s'en servira de modèle. Les élites roumaines ont donc été envoyées faire leurs études dans les universités parisiennes et y découvrent rapidement ce sport en vogue dans le milieu étudiant du début du XXe siècle. L'initiation est faite et les roumains s'approprient vite ce nouveau jeu qu'ils importent sur les rives du Danube. Le mimétisme du rugby roumain par rapport à son grand frère français est frappant, à l'image du premier club crée en 1915 à Bucarest et baptisé Stadiul Roman (Stade Roumain). Il présente toutes les caractéristiques du Stade Français, son recrutement lycéen, le rugby comme charnière d'un club omnisports et même ses  couleurs, rouge et bleu.
Doucement mais sûrement le rugby roumain se développe

A partir de 1965, au temps de la dictature national-communiste du ’’Conducator’’ Nicolae Ceaucescu, le rugby roumain est un sport privilégié devant servir de vitrine ’’respectable’’ et "virile" d’un régime soucieux de se démarquer de son protecteur soviétique.
Cet âge d'or du rugby roumain, qui a connu son apogée dans les années 1980 après avoir accroché quelques grandes nations rugbystiques à son tableau de chasse, est aujourd’hui révolu. Le développement du professionnalisme et l’effondrement des structures sportives de l’ancien régime roumain, à la fin de l'horrible Ceaucescu et depuis lors, à insidieusement plombé le rugby roumain qui peine à s'en remettre.
Aujourd'hui il n'y a que 7150 licenciés roumains et pourtant ce pays d'hommes forts tourné vers le jeu d'avants n'a pas raté une seule coupe du monde.

black-plaqu---roumain-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires